Badis et Mika au Pro Football Hall Of Fame Academy

By 6 novembre 2018 club, foot us, Tout No Comments

Retour sur les 3 jours du PFHOFA qui a eu lieu les 2,3 et 4 novembre 2018 à Aix-en-Provence avec Badis Grami (B) et Michaël Puech (M).

Ce camp permettait aux joueurs de tout âge de rencontrer des coachs américains, certains ayant évolué en tant que joueur ou coach en NCAA et/ou NFL.

https://www.facebook.com/Pfhofafrance/

1. Malgré le coût non négligeable (inscription, déplacement, hôtel, repas), qu’est ce qui vous a motivé à faire le Pro Football Hall Of Fame Academy ?

B : Malgré le coût, ce qui m’a motivé c’est d’être coaché, encadré par des coach et ex-joueur NFL/NCAA et la possible opportunité d’aller faire un camp dans l’Ohio.

M : J’ai fait ce stage car cela nous donne la possibilité de se confronter à des joueurs d’équipes et tout ça devant des coachs NFL, soit des personnes qui peuvent réellement te donner un avis sur le niveau d’un joueur, car eux ont joué/Coaché les plus grands, juste pour ça, en tant que compétiteur ça donne envie d’être remarqué par ce type de personne.

2. Quels étaient vos objectifs ?

B : mes objectifs étaient de faire remarquer, progresser grâce aux conseils des coach et être invité au camp dans l’Ohio.

M : Montrer mes capacités, être remarqué et me confronter à d’autres joueurs pour obtenir des avis sur mon niveau actuel par des coachs NFL et en obtenir des conseils pour progresser encore plus dans mon travail personnel et collectif.

3. Quelles étaient vos attentes ?

B : J’attendais de ce camp le petit plus américain, la doctrine des coachs NFL et NCAA, 3 jours intenses.

M : J’ai attendu de ce camp d’apprendre des plus grands, apprendre comment travailler en fonction des mes objectifs, comment obtenir de meilleurs résultats personnels et de me faire remarquer par un autre type de public (NFL).

 

4. Quelles sont vos impressions globales sur ces 3 jours ?

B : Globalement ce camp était très bien sportivement même si je pense que mieux était possible. Par position nous pouvions être très nombreux cela diminuait le nombre de rep. Les fondamentaux ont été revus et détaillés mais la partie pratique en situation réelle n’était malheureusement pas suffisante.

M : Le stage s’est très bien passé, l’organisation pouvait être mieux établie mais pour une première édition c’était très bien. Seul bémol, aux vues du nombre de personnes, les reps étaient limitées donc nos chances d’être remarqué aussi, cela se jouait parfois sur 1 ou 2 actions. Mais d’être entrainé par des personnes qui ont gagné des Super-Bowl, qui ont formé les stars des USA actuelles ou qui ont joué en NFL eux-mêmes, ça n’a pas de prix. Ce sont des personnes avec de grand cœur, qui ont de l’estime pour n’importe quelle personne. On n’a pas la chance d’avoir ça tous les jours.

5. Comment avez vous trouvé l’ambiance au sein de vos groupes (chaque athlète était regroupé par poste) ?

B : Comme chaque camp fait avec des inconnus, le début est assez silencieux, mais petit à petit avec certains nous avons instauré une bonne ambiance. Toujours dans la compétition mais avec un esprit d’équipe.

M : L’ambiance entre groupe était excellente, chaque personne était là pour parler foot, on partage tous la même passion donc on échangait beaucoup ! Et l’ambiance de match (attaque contre défense) était juste folle, il y avait de la tension, et beaucoup d’envie.

6. Avez vous réussi à échanger avec vos coachs ? Étaient ils à votre écoute ?

B : Oui bien sur j’ai pu échanger avec mon coach Rich Bartel qui lui même nous encourageait à poser un maximum de questions car il disait que l’apprentissage c’est d’abord de la communication. Donc oui nous avons pu poser nos questions pendant et après les entrainements et il nous répondait avec franchise et précision.

M : Le coach Robert Ford était là pour échanger avec nous et il était à notre écoute, il nous a transmis son savoir et sa grande passion du football. Il était accueillant et souriant et plein de très bons conseils.

7. Y’a t-il des choses que vous regrettez ?

B : D’un point de vue personnel, je ne regrette pas forcément des choses, on se dit toujours qu’on aurait pu faire mieux. A chaud la frustration nous fait regretter telle ou telle chose mais avec du recul on se rend compte que certaines erreurs sont importantes pour aider à évoluer et progresser.

M : Personnellement, j’ai tout donné sur les reps que j’ai eues. J’ai donné de l’envie et de la rage dans toutes les actions. Je ne peux rien regretter sur les performances que j’ai effectuées, j’ai fait de petites erreurs parfois mais c’est de ses erreurs qu’il faut se relever et apprendre pour devenir un meilleur athlète.

8. Si l’année prochaine le projet se reconduit, y participerez vous ? Si oui pourquoi? Si non pourquoi?

B : Bien sur, je compte saisir chaque opportunité qui se présente à moi. Ce genre de camp est une grande source d’information et d’enrichissement. Grâce au retour des coachs nous savons sur quel aspect de notre jeu nous devons travailler je compte donc revenir meilleur si le projet se reconduit !

M : Oui, je pense revenir à ce stage, avec plus d’envie et beaucoup plus de travail effectué durant cette année pour préparer au mieux les tests qui nous attendent.

9. Le petit mot de la fin ?

B : Je remercie mes parents qui m’ont soutenu et encouragé durant ce week-end et pour qui je fais tout ça. A Michael Puech, mon coéquipier qui était présent avec moi au camp, à Clément, Bilel et Loic qui m’ont beaucoup encouragé à donner tout ce que j’avais aussi et surtout remercier Virginie et Thierry Rouvier de nous avoir emmenés Mika et moi et de nous avoir aider, coacher et supporter durant ces 3 jours ! Hâte que la saison commence pour appliquer tous ce que nous avons appris !

M : Je souhaite remercier l’ensemble des coachs du pro Hall Of Fame Académie pour leurs partages ainsi que les personnes qui m’ont soutenu dans cette aventure. À Badis Grami d’avoir partagé cette expérience incroyable avec moi et de m’avoir soutenu, ce stage nous a permis ensemble, de nous renforcer pour devenir encore plus performant durant la saison régulière dans notre club. Merci à Virginie Rouvier (et Raphaël) de nous avoir supportés, aidés et emmenés à cette aventure. Et un grand merci à Thierry de nous avoir coaché, supporté et de nous avoir accompagné durant ce stage et durant toute notre carrière sportive dans le foot US. Un grand merci à vous.       

 

Leave a Reply

%d blogueurs aiment cette page :